FONTARABIE

ET SES

FÊTES

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on telegram

Les principales fêtes de Fontarabie ont lieu du 7 au 11 septembre, coïncidant avec la fête de la Vierge de Guadalupe, le 8 septembre, patronne de la ville.
Lors de la Semaine sainte, une procession a lieu le Vendredi saint dans les rues du centre historique. Cette procession s’appelle la Procession du Silence et est l’une des rares processions de la Semaine sainte qui a encore lieu dans la province de Guipuscoa.
Enfin, le 25 juillet, fête de l’apôtre saint Jacques, a lieu la Fête du Coffre, qui célèbre l’entrée en fonction des responsables de la Confrérie de Marins de San Pedro, confrérie de pêcheurs de Fontarabie, qui se renouvelle chaque année le 29 juin. Une procession monte généralement du siège de la confrérie, dans le quartier de La Marina, jusqu’à l’église paroissiale, située dans la vieille ville. Une jeune fille préside généralement le défilé, portant sur la tête le coffre ou kutxa, où les actes de la confrérie étaient conservés.

alarde-de-hondarribia-1

L'ALARDE

La principale fête de la ville est l’alarde, le 8 septembre. L’origine de ce défilé coloré provient d’une promesse faite à la Vierge de Guadalupe, sa patronne, pour son intercession lors de la résistance, puis la victoire sur l’armée française lors du siège que la ville subit en 1638. Ainsi, chaque année, ce vœu est réalisé, dans une représentation folklorique qui commémore les anciennes milices locales.

LA REMISE

DE LA KUTXA

Une grande fête est la remise de la kutxa (coffre). L’une des institutions sociales les plus anciennes au monde est née à Fontarabie en août 1361, la Fraternité et Confrérie des Marins de San Pedro.
Moyennant le paiement d’un petit pourcentage de la vente de leur pêche, les arrantzales (pêcheurs) bénéficiaient d’une série de privilèges, une sorte de sécurité sociale, de garantie économique pour leur vieillesse, des prix réduits lors de l’achat de gréements, etc. qui leur permettait d’affronter leur activité risquée avec certaines garanties. La cérémonie annuelle de transmission des pouvoirs de l’institution atteint sa splendeur maximale lors d’un défilé qui a lieu le jour de la Saint-Jacques, le 25 juillet.
Une jeune femme est l’attraction d’une procession où les abbés de la confrérie et patrons des embarcations sont escortés par les rameurs jusqu’au local social de cette institution. Elle porte sur la tête la kutxa, symbole du patrimoine de la confrérie où se trouvent ses manuscrits, fonds et biens. Elle se place au centre d’un arc formé par des rameurs munis de leurs rames. La kutxa sur la tête, qu’elle maintient à l’aide d’un châle blanc, elle tourne sur elle-même autant de fois qu’elle le peut car, selon la tradition, le succès de la pêche de cette année-là en dépendra.

LA SEMAINE SAINTE

Le Vendredi saint a lieu la Procession du Silence ou la Comédie de la Passion. Fontarabie et Segura sont les rares communes de Guipuscoa qui conservent encore ce rituel. Chaque année, depuis plus de 400 ans, le Vendredi saint, les vieilles rues pavées du centre historique sont parcourues en silence par dix statues qui représentent la Passion et la mort de Jésus-Christ. Chacun des pasos (chars portant des statues figurant des scènes de la Passion) est porté par quatre porteurs parés d’une soutane marron.
Des soldats romains, les douze apôtres et deux rangées d’hommes derrière chaque char, portant de grands cierges allumés, les accompagnent soumis à un silence qui captive le public qui les contemple. Le chapitre ferme la procession, précédé de la fanfare municipale interprétant la Marche funèbre de Chopin.